Sur l'Eau

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6675d5e04b4dfReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6675d5e04a417Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités "!"

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.

Les différents bateaux de Loire :

 

La Toue

Ce bateau à fond plat et à la voile carrée mesure entre 10 et 15 mètres de long. Il tire son nom du verbe anglais "tow" (tirer, remorquer). Il est à l’origine de la technique de touage au XIXe siècle ; activité qui consistait à remorquer des péniches à l’aide de bateaux grâce à une chaîne.

La toue sert autant au transport de personne qu’aux marchandises de pêche. Sa proue est large et son faible tirant d’eau permet d'apponter facilement les bords de Loire.

Cette embarcation traditionnelle était utilisée pour la pêche au saumon au filet-barrage, ainsi que pour l’extraction du sable

 img 20200804 wa0005

La toue cabanée

Ce bateau porte ce nom car une petite cabane est installée sur celui-ci. L’apport de la cabane sur la toue sert aux pêcheurs sur les barrages à saumon, ou à transporter jusqu’à 20 personnes pour voyager en descendant le fleuve.

A l'époque où les moteurs n'existaient pas, les mariniers démontaient les cabanes pour passer les barrages car cela augmentait le poids du bateau. Les matériaux étaient alors recyclés pour servir de bois pour la construction.

La toue sablière

La toue sablière est cloisonnée de manière à conserver le sable et permettre d’écoper l’eau. Ce bateau est conçu pour extraire le sable des grèves de la Loire. L'embarcation à fond plat mesure de 10 à 20 mètres de long. 

A l'arrière du bateau, on trouve une cabane qui sert de remise et d’abri.
Pourquoi l’avant est carré et assez grand ? Pour le passage d’une brouette

TouesCabanees

 

Chaland

Le chaland (ou la gabare) était la plus grosse embarcation jusqu’à la fin du 19e siècle.

Cette embarcation propulsée par la force du vent possède un fond plat. Surmonté d'une voile rectangulaire, elle mesure de 15 à 30 mètres de long et jusqu'à 5 mètres de large. Une taille qui permettait de transporter jusqu'à 80 tonnes de marchandises

Le fûtreau

Le fûtreau est l'un des plus petits bateaux de Loire. Cette embarcation à fond plat mesure entre 6 et 11 mètres de long. Son gréement carré est utilisé pour la pêche à l’anguille et à l’alose mais aussi pour le transport. Le fûtreau était aussi utilisé comme annexe des grands chalands et comme moyen de transport pour les riverains du fleuve. Il faut savoir que ces principaux modes de propulsion étaient la bourde, la rame ou la voile carrée
Futreau
LaPlate

La plate de Loire

 Pour terminer, nous vous présentons la plate de Loire. Un petit bateau traditionnel de 5,50 mètres de long. Cette embarcation "plate" comme son nom l'indique, était notamment utilisée lors des crues. Et plus original, on se servait de la plate également dans le cadre sportif.